Accueil > Etudes et statistiques > Conjoncture > Notes trimestrielles > Note de conjoncture Emploi-Marché du Travail 1er Trimestre 2017

Note de conjoncture Emploi-Marché du Travail 1er Trimestre 2017

| Publié le 9 août 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au premier trimestre 2017, l’emploi salarié privé diminue de 0,1% sur un an en Guadeloupe (il a augmenté de 1,3% au quatrième trimestre 2016). Le nombre de contrats signés en intérim augmente de 24,3% et celui du volume d’emploi correspondant augmente de 17,9% (Equivalent Emplois Temps Plein (EETP)). Les Déclarations Préalables à l’Embauche (DPAE) augmentent de 0,5% par rapport au premier trimestre 2016. Le nombre d’offres d’emploi collectées par Pôle emploi est en baisse de 7,6% sur un an. Le nombre d’offres durables (6 mois et plus) diminue de 12,9%. Le nombre d’offres non durables (durée inférieure à 6 mois) est en hausse de 6,0%.

Au premier trimestre 2017, 380 licenciements économiques ont été comptabilisés par Pôle emploi (+18,8% sur un an). Le nombre de ruptures conventionnelles homologuées par la Dieccte Guadeloupe atteint 600 sur le trimestre (+23,5% sur un an). La demande d’emploi de catégorie A diminue de 0,1% sur un an à 55 960 inscrits. Pour les plus jeunes (les moins de 25 ans), elle diminue de 0,2%. Pour les plus âgés (50 ans et plus), la hausse atteint 5,1%.

En savoir plus :

Dans le cadre d’une harmonisation des concepts emploi entre l’Insee, l’Acoss et la Dares, la définition du champ du secteur privé, la source et le périmètre des effectifs intérimaires ainsi que la méthodologie de dessaisonalisation des séries emploi ont été modifiés. La définition du champ du secteur privé correspond à celle retenue dans le cadre du partenariat Acoss-Insee-Dares qui donne lieu à une publication sous triple timbre des estimations trimestrielles d’emploi (ETE), à compter de la diffusion des chiffres du premier trimestre 2017. L’application du nouveau périmètre du
secteur privé a pour effet de baisser de 105 100 postes les effectifs salariés au 31 décembre 2016 (France entière). De plus, le champ suivi par l’Acoss exclut désormais les établissements relevant des secteurs Agriculture, sylviculture et pêche (AZ) et Activités extraterritoriales (UZ). Il exclut aussi les établissements non domiciliés en France. S’agissant du secteur des intérimaires, les permanents des entreprises de travail temporaire en sont désormais exclus. Les effectifs intérimaires sont désormais ceux produits par la Dares à partir de la DSN et des relevés mensuels de contrats de travail établis par Pôle emploi. Au total, le niveau des effectifs salariés au 31/12/2016 (corrigé des variations saisonnières, CVS) est révisé à la baisse de 168 700 postes (France entière). La baisse des effectifs salariés n’a qu’un impact limité sur les évolutions trimestrielles.

Les notes de conjoncture plus anciennes sont archivées et toujours disponibles.

Documents à télécharger :

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics