Accueil > Etudes et statistiques > Marché du travail > Analyses > Les demandeurs d’emploi de longue durée en Guadeloupe et IDN : évolutions et (...)

Les demandeurs d’emploi de longue durée en Guadeloupe et IDN : évolutions et caractéristiques en 2012

| Publié le 20 décembre 2013 | Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Au cours des dix dernières années, la part des demandeurs d’emploi de longue durée (un an et plus d’ancienneté d’inscription) a fluctué autour
de 50,0% des demandes au gré de la conjoncture économique et des politiques publiques. La part de la demande d’emploi de longue durée
(DELD) est ainsi durablement plus élevée en Guadeloupe et IDN qu’au niveau national.

Depuis 2008, la demande d’emploi de longue durée connaît une augmentation très forte, dans un contexte d’augmentation rapide de la demande d’emploi. La DELD représente ainsi fin 2012 plus de la moitié de la demande d’emploi totale (54,0%) en Guadeloupe et IDN et même 55,5% hors IDN. Le doublement de la demande d’emploi senior (50 ans et plus) depuis fin 2008 (14 292 inscrits fin 2012) contribue également à la hausse de la DELD en niveau et en part : sept seniors sur dix présents à Pôle emploi sont ainsi demandeurs de longue durée fin 2012 (contre un demandeur sur deux pour
les moins de 50 ans). Les femmes, les moins formés ou qualifiés et les 50 ans et plus sont surreprésentés en DELD. L’ancienneté moyenne d’inscription à Pôle emploi est un peu supérieure à deux années (26 mois). Un demandeur d’emploi, dès lors qu’il est inscrit depuis un an ou plus, présente une ancienneté moyenne bien plus élevée (44 mois).

En savoir plus :

Le fichier joint des demandeurs d’emploi de longue durée par familles professionnelles détaillées donne les chiffres de la DEFM et de la DELD pour les 225 postes de la nomenclature FAP 2009.

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics