Accueil > Etudes et statistiques > Marché du travail > Bilans annuels > Le marché du travail et les politiques de l’emploi en 2008

Le marché du travail et les politiques de l’emploi en 2008

| Publié le 15 novembre 2009 | Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2008, la situation sur le marché du travail guadeloupéen se détériore. En effet, les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont sensiblement plus nombreux même si les offres d’emploi atteignent un niveau jamais enregistré. Entre décembre 2007 et décembre 2008, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie 1 augmente de 4,0 %. Une hausse aussi importante tranche avec les baisses observées les années antérieures. Les jeunes et les seniors sont particulièrement touchés (hausses de 7,8 % et 16,1 % sur un an respectivement). Les 50 ans et plus connaissent une situation particulièrement inquiétante : malgré les embellies constatées sur la demande d’emploi les années précédentes, leur nombre progresse toujours fortement et de façon continue. Leurs caractéristiques les pénalisent certainement pour retrouver un emploi. En effet, ils présentent souvent de bas niveaux de formation mais aussi une ancienneté d’inscription plus grande à Pôle emploi qui peut peser sur leur « employabilité ».

La principale intervention de l’Etat se distingue dans les exonérations de charges patronales de Sécurité Sociale en faveur des entreprises. C’est l’action de l’Etat la plus importante tant en termes de coût (plus de 300 millions d’euros en 2008) qu’en termes de bénéficiaires (+ de 8 000 entreprises).
L’Etat apporte également son concours directement sur l’emploi en faveur des jeunes. Le contrat d’apprentissage, premier dispositif jeune, associe une formation qualifiante et « diplômante ». Il a intéressé plus d’un millier de jeunes, autant qu’en 2007. Le contrat de professionnalisation dont l’objectif est d’acquérir une qualification professionnelle a enregistré 771 bénéficiaires
mais en diminution de 14 % par rapport à 2007. Par ailleurs, l’Etat intervient dans l’emploi en faveur des publics les plus éloignés, notamment les bénéficiaires des minimas sociaux grâce aux CAV, CIA (contrats secteur non marchand) et CI-RMA, l’ARA (secteur marchand).

Documents à télécharger :

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics