Accueil > Etudes et statistiques > Etudes > Emploi et politiques de l’emploi > L’intérim en Guadeloupe et dans les Îles du Nord en 2012

L’intérim en Guadeloupe et dans les Îles du Nord en 2012

| Publié le 29 juillet 2013 | Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

En 2012, l’intérim a connu en Guadeloupe une baisse du nombre de contrats signés dans l’année (20 211 soit -11,4 %) mais pas de repli équivalent de l’activité en Equivalent Emploi Temps Plein (EETP). Celle-ci s’établit à 812 EETP, soit +1,8 %.

La Guadeloupe seule ne représente que 0,13 % de l’ensemble des contrats signés dans l’intérim et 0,15 % de l’équivalent
emploi temps plein « France entière ». L’intérim est donc sous représenté dans l’économie locale.
Le taux de recours à l’emploi intérimaire, rapport entre le volume d’emplois intérimaires (en EETP) à l’effectif salarié
du secteur privé est faible et ne dépasse pas 1,1 % en Guadeloupe. Il vaut 1,4 % dans l’ensemble des Dom (hors Mayotte) et 2,9% au niveau national.
Quelques activités ou groupes d’activités s’accaparent l’essentiel de l’intérim en Guadeloupe. En 2012, la construction,
premier employeur, concentre 46,2 % du volume d’emploi total en EETP, le commerce, qu’il soit de détail ou de gros en
emploi 16,7 %. L’agriculture est quant à elle absente en 2012 après avoir été peu représentée les années précédentes.
L’industrie dans son ensemble regroupe 15,7 % du volume d’emplois. Dans l’industrie, les activités les plus importantes sont par ordre d’importance les industries extractives, énergie, eau, déchets et dépollution (6,2 %), puis la fabrication d’autres produits industriels (5,8 %) -cela comprend entres autres le textile, le bois, la chimie, la métallurgie-, et les IAA (3,0 %). Les services regroupent 21,4 % du volume d’emplois. Les principaux secteurs employeurs sont le transport et l’entreposage (9,2 %), l’hébergement et la restauration (3,3 %) l’information et la communication (2,8 %) ainsi que les activités scientifiques et techniques (2,7 %).

-- --

Légifrance | Mentions légales | Services Publics